Prix

De 1884 à 1886, Georges Seurat peignit Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte. Ce tableau de 207,60 x 308 cm est exposé à l’Art Institute of Chicago. D’un ton froid fait de points d’une même intensité chromatique, cette peinture décrit un repos dominical en bord de Seine à l’ombre des arbres. Les personnages s’y promènent, jouent, se détendent ; s’y côtoient la bourgeoisie et le monde ouvrier. Vendu 20000 dollars, il appartenait aux collectionneurs américains Frederic Clay et Helen Birch Bartlett.

Dimanche 9 mars, à Metz, l’astre lumineux déborde tout plein sur le plan d’eau jusqu’à faire écho avec l’œuvre de Seurat. Messins et Messines, visiteurs, enfants, jeunes, seniors, coureurs, sportifs, pique niqueurs se déploient alentour et le long des berges ombragées. L’insouciance, l’indolence, la placidité, la nonchalance prévalent et le bonheur inonde les visages. La carte postale s’étage depuis la prairie : l’eau où croise la petite flottille, le quai des régates, les bateaux du port puis en toile de fond les belles habitations messines et pour couronner le tout la Lanterne du Bon Dieu, Saint Étienne, comme un vaisseau propulsé dans la mer verte.
Calme, luxe et volupté irriguent ce paysage. A quel prix l’évaluer ?
Qu’en pensent les promeneurs ?

 

Advertisements